Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
11 novembre 2010 4 11 /11 /novembre /2010 15:37

cranestaubert

Machinalement, il passe sa main droite sur sa tête et à sa plus grande stupéfaction, sent un de ses doigts s’enfoncer dans son crâne. Un trou, le crâne de l’évêque présente un trou circulaire de la grosseur d’un doigt.

 

Cette fois, il n’y a plus aucun doute. La demande de l’Archange est réelle, il faut y donner suite.

Il convoque immédiatement ses chanoines. Tous sont effarés par la vision de l’évêque qui, en dépit de ce trou dans le crane, semble bien se porter 1.

Après les avoirs rassurés sur son état de santé, l’évêque leur expose les faits.

En cette fin d’année, le 16 octobre de l’an 708, décision est prise d’édifier l’oratoire exigé par l’Archange. Pour accueillir les nombreux pèlerins annoncés, il entreprend également la construction d’un monastère.

 

Mais les travaux s’annoncent beaucoup plus pénibles que prévu. Il s’agit de creuser dans un granite particulièrement dur et résistant. Les ouvriers s’y acharneront pendant plusieurs mois et devant les difficultés rencontrées, l’évêque Aubert mènera à bien la construction du monastère mais  se contentera en guise d’oratoire de ce qui ne sera en réalité qu’une simple grotte creusée au pied du Mont Tombe.

Pour gagner du temps et se donner bonne conscience, il envoie des moines au Mont Gargan en Italie du sud pour y chercher des reliques de l’Archange.

 

L’extrême modestie du sanctuaire réalisé ne satisfait sans doute pas l’archange.

En effet, cette année là, l’hiver est particulièrement précoce. Les éléments se déchaînent. Les tempêtes succèdent aux tempêtes toutes plus fortes que les une que les autres. La neige pourtant rare dans cette région tombe en abondance. Mais plus que le froid, c’est la mer que les hommes redoutent. La mer brutale s’allie au vent, les marins se perdent dans des brumes insondables puis périssent en mer, ils paient de leur vie la colère de l’Archange.

.

La révolte de la nature atteint son apogée à la marée d’équinoxe de 709.

Des vagues géantes poussées par des vents d’une violence inouïe pénètrent dans la forêt de Scissy et l’inondent . Les arbres, affaiblis par toute cette eau, ne peuvent résister à la force des bourrasques et tombent les uns après les autres.

 

En octobre 710, alors qu’ils ramènent du Mont Gargan un morceau de manteau et un fragment de pierre foulé par l’Archange, les moines n’en croient pas leurs yeux :

Ils ne reconnaissent pas le paysage qu’ils ont quitté un an auparavant.

La forêt de Scissy a disparu . Le Mont Tombe, ce colossal rocher de granite dominant la forêt, est entièrement entouré d’eau. Plus un seul arbre, plus un seul buisson mais de l’eau, de l’eau à perte de vue depuis les rochers de Chausey jusqu’à Avranches.

 

Un tel bouleversement ne peut être que l’œuvre de Dieu, le Mont Tombe, désormais appelé   le Mont Saint-Michel-au-péril-de-la-mer devient alors un lieu de pèlerinage renommé dans toute la Chrétienté. L’Archange peut être satisfait, son sanctuaire restera bien modeste des années encore mais, en dépit d’un accès particulièrement difficile, il sera un des lieux de culte les plus fréquentés.

 

Quelques temps plus tard, d’autres hommes se lanceront dans la construction, sur ce rocher, d’édifices religieux dont Notre Dame sous terre, mais c’est une autre histoire…

Le Mont Saint Michel ne s’est pas fait en un jour.

 

Fin du premier chapitre.

 

 

(1) L’évêque a été touché à l'os pariétal droit du crâne et non au front comme indiqué parfois à tort dans certaines documentations

Curieusement, il n’en souffrira pas et ne décèdera qu’une dizaine d’années plus tard d’une mort tout à fait naturelle. Le crâne de l’évêque est aujourd’hui précieusement conservé en l’Eglise Saint Gervais d’Avranches. Il porte toujours la marque de l'Archange.  Celui exposé dans un des musées du Mont-Saint-Michel  n’est en réalité qu’une copie.

 

 

Partager cet article

Repost 0
Published by les-secrets-de-papou.over-blog.com - dans L'histoire du Mont Saint-Michel selon Papou
commenter cet article

commentaires

Malou 11/11/2010 16:38


l'église d'Avranches ? je m'interroge...y suis-je allée? peut-être le devin Papou pourrait me répondre ? je pose mon doigt sur la circonvolution cérébrale de ta mémoire....zut..... appuyé trop
fort...j'ai écrasé ton neurone...sorry......baisers taquins.